Accueil > Blog > S01#17 Gabrielle Wittock – Yuma Food – La nourriture nouvelle génération

S01#17 Gabrielle Wittock – Yuma Food – La nourriture nouvelle génération

  • par

Dans ce dix-septième épisode, je reçois Gabrielle Wittock, la co-founder de Yuma food.
Gabrielle a étudié la psycho à l’ULB et le marketing à l’ICHEC. Lors de son mémoire et son stage, elle a été travailler dans un élevage de grillon à Bruxelles. Elle a trouvé ça formidable et, en tant que végétarienne, y a surtout trouvé une alternative à la production de protéines animales. 
Tout son projet est fort réfléchi et ça n’est pas un hasard si ses produits sont des crackers pour l’apéro. En effet, sur un plan psychologique, la plupart des personnes sont encore réticentes à l’idée de manger des grillons. C’est notre cerveau reptilien qui inconsciemment nous met en garde et nous indique de ne pas manger ce qui grouille. 😉

Maman and Baby Yuma
Image site web
Rosemary
Fleur de sel
Yumaapéro
Yuma apéro

Gabrielle Wittock, Yuma Food et les crackers…

Là où d’autres entreprises proposent de la nourriture à base de grillons, (pâtes, burgers, etc.) Gabrielle Wittock propose des crackers. Pourquoi ? Parce que ceux qui consomment es pâtes et burgers, sont des convaincus. Ils adhèrent déjà à la démarche. Avec des crackers apéro, on ne se rend pas compte de ce que l’on mange… sérieusement, si c’était le cas plus personne ne mangerait de chips 😉

Avec les crackers, elle propose une alternative à la fois ludique et expérientielle très intéressante. Dans ses “recherches” elle a mis en avant que l’a priori était négatif, mais qu’une fois goûté sous la forme de crackers, le grillon ou plutôt la farine de grillon faisait l’unanimité. Ce que votre humble serviteur peut confirmer puisque j’ai moi-même testé et fait tester… ces crackers sont délicieux. 

Les enjeux pour Gabrielle Wittock

Ceci dit, l’enjeu est bien plus intéressant et important que le fait de se faire plaisir et de découvrir une nouvelle manière (pour nous occidentaux) de s’alimenter en protéines. En effet, tous les rapports montrent que la croissance démographique va faire un bond d’ici quelques dizaines d’années.

Tirer nos protéines des insectes sera donc une partie de la solution pour nourrir l’humanité. De plus, nous le savons, l’économie de nos ressources n’est plus une option. C’est ça aussi l’idée de Yuma Food. Pour produire 100 g de protéines de grillons, c’est 60 fois moins de gaz à effet de serre et 2000 fois moins d’eau que pour 100 g de protéines issues du boeuf. 😱 On peut continuer. C’est 20 fois moins d’espace et, cerise sur le gâteau, le problème de la “phylogénétique” est résolu.

Ça veut dire que comme nous partageons plus de gènes avec nos “amis” mammifères, nous partageons également plus de possibilités de partage de maladies… ce qui n’est pas le cas avec le grillon duquel, génétiquement, nous sommes très éloignés. Je suis certain qu’après la pandémie que nous venons de vivre et de laquelle nous ne sommes pas encore sortis, ça n’est pas nécessaire d’avancer d’autres arguments pour convaincre de l’intérêt de se pencher plus que sérieusement sur cette alternative alimentaire que représente le grillon. 

Si vous voulez en avoir plus sur Gabrielle Wittock et sur Yuma Food. Ecoutez l’épisode ! Tous les liens sont en dessous de cet article.

Quant à moi, je vous laisse ici et lui souhaite beaucoup de succès et longue vie à Yuma pour qu’ils puissent nous développer d’autres alternatives savoureuses ! 😋

Écoutez cet épisode sur votre plate-forme préférée :

Liens et référence :

Notez cet épisode :

Sélectionnez le nombre d'étoile pour voter :
[Total: 1 Average: 5]

Contactez RSPCT

Pour nous contacter, le meilleur moyen est d’utiliser les réseaux sociaux (liens en bas de cette page). Si vous avez aimé cet épisode, partagez le (à deux personnes) et laissez-nous une note (5 étoiles) sur Apple Podcast.

Retrouvez RSPCT sur les réseaux sociaux en suivant les liens suivants :

Un grand merci à Ruben pour l’habillage sonore du podcast. La musique vous plait ? Retrouvez le sur Soundcloud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.