Accueil > Blog > S01#08 Damien Decaux – BeMyBox – Local et équitable… pour tous !

S01#08 Damien Decaux – BeMyBox – Local et équitable… pour tous !

  • par

Damien Decaux est un entrepreneur dans le secteur de l’événementiel. Il dirige, avec son associé Charles Debacker, l’entreprise “2 Perfection”. Autant vous dire que dans ce secteur le confinement a fait des dégâts. Ceci dit, quand on connaît Damien Decaux, et ça s’entend aussi au ton dynamique de sa voix lors de l’épisode, on se rend compte qu’il n’est pas homme à se laisser abattre si facilement. 

Et c’est donc en faisant preuve d’imagination et de débrouillardise que son associé et lui ont pu garder la tête hors de l’eau lors du premier confinement pour pouvoir se retrousser les manches lors de déconfinement 2020.  2 perfection s’est adapté et le business a pu reprendre dans la mesure du possible.

Par contre, le deuxième confinement les a arrêtés net dans leur redécollage ! Comme bon nombre d’entre nous d’ailleurs. Mais dans ce secteur, comme dans celui de la restauration et des métiers de contact, ce fut particulièrement violent. 

C’est à ce moment que Damien Decaux a décidé de faire un break. Connaissant cet entrepreneur sorti de l’Ephec, on se doutait bien que c’était reculer pour mieux sauter comme le dit si bien l’expression.

Tout se cristallise lors d’une mise au vert pour Damien Decaux

Dégoûté par le deuxième confinement, Damien Decaux décide de partir en Gîtes. Il se prend une semaine au vert pour faire le point. Il sait que la période qui s’annonce risque fort d’être critique. 

Mais comme expliqué précédemment, c’est un homme qui aime l’action. Et il ne lui faut pas plus de temps pour que les idées commencent à germer. Avec Nicolas Richard, un ami qui travaille également dans l’événementiel avec son entreprise BSC Group, ils pensent à lancer un concept de boîtes à livrer. Le concept n’est pas neuf, mais ils veulent envoyer un signal fort à leurs clients et, dans la foulée, se rendre utiles à la communauté.

Envoyer un signal fort à nos clients

“Nous voulions relancer une communication positive auprès de nos clients… qu’ils sachent que nous ne sommes pas morts !” 

me confie Damien Decaux

Ils en étaient là. Vouloir crier qu’ils existent encore et qu’ils sont prêts à se retrousser les manches pour leurs clients.

Un bel impact sur l’artisanat local

On voulait se rendre également utiles à la communauté. Il y a plein de producteurs Belges qui font de bons et beaux produits. Ceux-là, avec la crise actuelle n’ont quasi plus la possibilité de faire parler d’eux. Damien Decaux nous confie même avoir vu lors de ses rencontres des producteurs mette la clé sous la porte.

Bref, lorsqu’il nous dit que pour certains d’entre-eux, la visibilité et un peu de vente est une question de vie ou de mort, il n’exagère pas !

Ils ont donc décidé de se tourner vers le local et l’équitable. C’est-à-dire qu’ils ne négocient pas les prix. En cette période où certains acteurs n’hésitent pas à profiter de la faiblesse de leurs fournisseurs montrant ainsi un des visages de ce qui se fait de pire dans notre société, avec eux, les prix sont garantis pour les producteurs locaux !

Ils se réunissent le 9 novembre à 11h00 et c’est la naissance de BeMyBox !

Nicolas et Damien
De gauche à droite : Nicolas Richard et Damien Decaux (BeMyBox)

Les amis et la famille à la rescousse

Damien Decaux répond parfaitement aux critères qui font d’une personne un bon “Networker”. Dans mon livre – “Petit Guide de Survie du Networking” – j’explique que la première règle du Networking, c’est de comprendre comment vous pouvez être utile aux autres et donc de “donner”. 

Il ne faut pas donner en espérant un renvoi d’ascenseur, mais souvent, lorsque c’est fait avec sincérité, l’ascenseur vous est quand même renvoyé. 

Et Damien est une personne qui donne. Il fait partie de ces personnes qui ont cette générosité en eux. Il sera toujours le premier à vous proposer un coup de main, à proposer une solution ou, tout simplement, à vous proposer de prendre un verre pour voir ce qu’il y a lieu de faire pour régler une situation.

Cette attitude positive lui a bien servi, car dans le projet qu’il porte, de nombreuses personnes sont venues lui prêter main-forte. Que ce soit un ami graphiste pour le logo, un autre pour le site web, d’autres encore pour le montage de capsules vidéo, etc. 

Quand Damien Decaux nous parle de ce formidable élan de générosité qui a gravité autour du projet BeMyBox, on voit qu’il est positivement ému. Et pour nous, c’est une belle leçon. Si vous vous bougez pour les autres, le seul risque que vous prenez, c’est d’un jour voir les autres se bouger pour vous…

Grâce à toutes ces personnes et à une fabuleuse énergie positive, ils arrivent à monter le projet en 3,5 semaines. Oui, oui, vous avez bien lu… 3,5 semaines pour tout mettre en place. Quand on vous disait que dans l’événement on aime l’action !

Quelques obstacles à surmonter

Ils avaient commencé avec les boîtes entre les deux confinements, mais les premiers contacts étaient décevants. Non pas, à cause du concept et du manque d’intérêt. Non, les entreprises répondent présentes. Mais c’est la désillusion quant à l’artisanat. Les “grandes” entreprises ne comprennent pas l’intérêt du “local et équitable”. Ils veulent bien des boîtes, mais avec des produits classiques issus de la grande distribution.  

Damien et Nicolas doivent défendre leur point de vue. Ce qui, vous l’imaginez sans peine, n’est pas si facile quand un client est prêt à acheter. 

Ils tiennent bon et les clients finissent par accepter. Comme quoi, avoir une vision claire de ce que l’on veut atteindre, et ce, soutenue par des valeurs fortes permet de garder le cap et de déplacer des montagnes ! 

Dans la foulée, un service club leur redonnera courage en passant une commande de boîtes sur mesure. 

Une fois la machine lancée, de nombreux autres obstacles se dressent sur leur route. On ne va pas tout énumérer ici, mais un de ces obstacles est plutôt un problème de luxe. En effet, là où ils comptaient composer et livrer 1000 boîtes, ils se retrouvent avec 4000 boîtes à devoir assurer… 

On dépasse ces attentes 

Dans l’article consacré à Fabian Gillard et la citation de Sénèque qu’il nous avait proposé, on avait trouvé dans ses explications des similitudes avec une citation d’un homme politique américain.

“If not we, who ? If not now, when ?”

Robert Kennedy

Eh bien, dans cette aventure, on trouve aussi des similitudes entre ce qu’ont fait Nicolas Richard et Damien Decaux et une autre citation de Robert Kennedy. Cette citation, c’est la suivante :

“Seuls ceux qui prennent le risque d’échouer spectaculairement réussiront brillamment.” 

Robert Kennedy

On y a tout de suite pensé, car lors de l’entretien et du off qui l’a précédé, Damien Decaux nous confiait qu’il avait voulu faire quelque chose aussi pour aider un maximum de monde et que le risque, c’était qu’ils s’enfoncent davantage d’un point de vue financier. Rappelons quand même que Damien Decaux et Nicolas Richard sont tous les deux actifs dans le secteur de l’événementiel. Pour eux, le premier confinement avait déjà été très difficile, alors, lorsqu’ils ont pris le deuxième de front, c’était, façon de parler, quitte ou double !

Nous sommes bien contents qu’ils aient pu atteindre un tel succès. En effet, ils tablaient sur 1000 boîtes pour couvrir leurs frais et ils en ont vendu 4000 le premier mois. Chapeaux bas messieurs !

Mais comment organiser ça ? 

Eh bien en se retroussant les manches et en faisant appel aux employés, collègues, amis et au réseau pour gagner des bras. Tout s’est enclenché de manière rapide et efficace. Damien Decaux peut vous le dire maintenant, il connaît la Belgique sur le bout des doigts. Il a été un des principaux livreurs pour assurer la promesse faite par BeMyBox à tous les clients. Le résultat positif aussi, c’est qu’en cette période de fin d’année, ils ont pu compter sur l’aide de plein de personnes du secteur de l’événementiel qui, tout comme eux, se sont senties utiles. 

Et on voit bien que le fait de se sentir utile est quelque chose d’extrêmement important pour toutes ces personnes ! 

BeMyBox
BeMyBox

Des inspirations diverses et variées pour Damien Decaux

Quand on demande à Damien s’il y a des personnes qui l’inspirent ou qui l’ont inspiré, il ne va pas chercher à l’extérieur, mais plutôt dans son cercle. En effet, les personnes qui l’ont inspiré et même porté sont sa famille, ses amis et tout ce réseau qui l’ont aidé Nicolas et lui. Toutes ces personnes ont cru en eux et les ont encouragés. Ça leur a donné de l’énergie !

C’est d’ailleurs au contact de sa famille que Damien Decaux se ressource. Il est père de 2 enfants et la famille est assez sportive. Ce qui lui permet de faire de nombreuses balades au cours desquelles il déconnecte… mais pas tellement finalement, quand il nous dit que c’est parfois l’occasion de rencontrer des producteurs locaux. Décidément, c’est lui qu’on ne changera pas… N’est-ce pas Nicolas Richard ? 😉 

La citation 

Vous l’aurez compris, Damien Decaux est un homme qui se réalise dans l’action. Il a donc un mantra qui est celui d’un “problem solver”.

“Never give up !”

Là aussi, ça lui donne de l’énergie. Il aime cette mentalité d’aller jusqu’au bout de ce que l’on entreprend. 

Mais c’est une autre citation qu’il a tenu à partager avec nos auditeurs.  

Cette citation, il a été la chercher du côté d’un coach américain du nom de Tony Robbins. Si vous vous intéressez au développement personnel, vous connaissez sûrement, sinon, vous trouverez le lien en fin d’article vers le livre référence de cet auteur à succès dans la plus pure tradition américaine.

Voici donc la citation : 

“Stop being afraid of what could go wrong and start being excited by what could go right !”

Tony Robbins

Cette citation cadre bien avec la mentalité qu’il a fallu adopter pour monter le projet BeMyBox. Elle cadre d’ailleurs très bien avec la mentalité de ceux qui entreprennent. Si l’on se concentre que sur ce qui pourrait mal se passer, il est évident que l’on ne fera jamais rien. Mais la deuxième partie de la citation est également assez puissante. 

En effet, que l’on cesse de voir le négatif et le danger est une chose. Mais se forcer à imaginer tout ce qui pourrait arriver de bien nous demande de changer complètement notre état d’esprit. C’est bien plus puissant ! Merci donc, Damien, pour ce partage de citation. Quand on pense que BeMyBox est né en 3,5 semaines, on comprend mieux. Et on leur souhaite d’ailleurs de ne pas être simplement excités par la perspective de ce qui pourrait bien se passer, mais de réellement vivre plein de belles choses positives dans cette aventure de partage !

Écoutez cet épisode sur votre plate-forme préférée :

Liens et référence :

Notez cet épisode :

Sélectionnez le nombre d'étoile pour voter :
[Total: 0 Average: 0]

Contactez RSPCT

Pour nous contacter, le meilleur moyen est d’utiliser les réseaux sociaux (liens en bas de cette page). Si vous avez aimé cet épisode, partagez le (à deux personnes) et laissez-nous une note (5 étoiles) sur Apple Podcast.

Retrouvez RSPCT sur les réseaux sociaux en suivant les liens suivants :

Un grand merci à Ruben pour l’habillage sonore du podcast. La musique vous plait ? Retrouvez le sur Soundcloud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.