Accueil > Blog > S01#07 Fabian Gillard – Sport2gether – Uccle Sport – Le hockey autrement.

S01#07 Fabian Gillard – Sport2gether – Uccle Sport – Le hockey autrement.

  • par

Fabian Gillard est professeur de Droit dans une haute école de Tournai. Il est marié et est l’heureux papa de deux enfants, Mano et Eliot.  La vie a fait qu’à la naissance de Mano, son épouse et lui découvrent sans s’y attendre que leur fils est porteur de handicaps. La route que la vie leur impose les mènera vers une réalité parallèle. Au travers des rencontres et des années, lorsque leur deuxième fils Eliot veut s’adonner à la pratique d’un sport, il opte pour le hockey. 

C’est à partir de ce moment que Fabian, ayant plus de disponibilité de par son métier d’enseignant, accompagnera ses deux enfants au hockey puisqu’il existe une structure dans le club du Wellington qui s’appelle : “Hockey2gether”. Les deux frères peuvent donc pratiquer le même sport et, pour Fabian, c’est aussi plus pratique à gérer. 

Même si, vous le découvrirez en écoutant l’épisode, Fabian n’est vraiment pas une personne qui cherche à en faire le moins possible, et ça, c’est le moins qu’on puisse dire !

Un passage au hockey2gether du Wellington

Au club du Wellington, Fabian Gillard et son épouse découvrent une initiative menée par Etienne Bocken. Étienne a lancé une activité de parahockey. Une structure qui s’appellera “Hockey2gether. Là, les enfants moins valides peuvent pratiquer ce sport et s’amuser, comme les enfants valides tout en bénéficiant d’un encadrement adapté. Ce qui permet à Fabian de gérer également plus “facilement” les activités extrascolaires. 

C’est Fabian qui accompagnera ses enfants au Wellington, on l’a déjà dit, de par les horaires plus adéquats auxquels il est soumis dans sa fonction d’enseignant. Surtout qu’il faut impérativement qu’un parent accompagne son enfant au Hockey2gether.   Eliot s’épanouit dans ce sport qui lui convient bien et Mano aime beaucoup le hockey aussi. Bref, les frères peuvent s’épanouir dans un sport qui leur fait du bien et partagent une passion commune. Une seule “ombre au tableau” (ce n’est pas une critique, mais une constatation). Le Hockey2gether du Wellington, s’il permet aux enfants de pratiquer le hockey, n’amène pas l’inclusion escomptée puisque les enfants valides ne jouent pas aux mêmes horaires et que les enfants porteurs de handicaps jouent entre eux. Pour faire simple, il n’y a pas de mixité.

Ce qui est déjà pas mal, car, comme le rappelle très bien Fabian Gillard, Etienne Bocken, qui est à l’initiative de ce projet, ne le fait pas pour un de ses enfants. Il porte ce projet sans être lui-même concerné par le handicap. Raison pour laquelle Fabian tire son chapeau à Étienne et tient à le souligner. 

Un ancrage à Uccle sport pour Fabian Gillard et sa famille

La vie suit son cours et, comme souvent, les choses s’enchaînent. La pratique du hockey les pousse à changer de club et c’est au même moment que Nicolas Dassonville, le président d’Uccle Sport, contacte Fabian Gillard pour porter un projet similaire au sein du club ucclois. 

Fabian acceptera et mettra donc une structure hockey2gether en place à Uccle Sport, mais le projet se différencie par deux points majeurs. 

  1. Il s’agira du projet Sport2gether qui est plus large. En effet, Uccle Sport est un beau club qui propose du tennis et du hockey à ses membres, mais qui, en même temps, se situe dans un quartier plus populaire et bien plus éloigné que ce que peuvent donner à penser les stéréotypes habituels sur la commune du sud de Bruxelles. Il y a donc une volonté d’accueillir au sein du club des enfants sans doute moins favorisés. Bref, une dimension sociale supplémentaire.
  2. Le deuxième point est fondamental, il s’agit pour Fabian de mettre sur pied un projet doublement inclusif. Ce qui fait que le sport2gether propose une mixité au niveau des joueurs. Des enfants valides jouent ensemble avec des enfants moins valides. Et c’est là aussi qu’une fois de plus ce projet prend tout son sens.

En effet, Fabian explique que “beaucoup d’enfants ont peur du handicap parce qu’ils n’ont jamais été en contact avec d’autres enfants qui sont porteurs de handicaps”. Et, j’irais même plus loin en disant que les personnes en général qui ne sont pas à l’aise avec les personnes porteuses de handicaps le sont, car elles n’ont jamais eu l’occasion de les côtoyer. 

Fabian ajoute : “Il n’y a pas de problème, il y a une différence, mais elle n’est pas problématique”. Et c’est là tout l’enjeu sous-jacent de ce projet. 

Ça passe aussi par les stages qui sont même devenus résidentiels pour la première fois cet été. Le stage d’été rassemble près de 50 enfants qui vont jouer et vivre ensemble pendant une semaine. Toujours dans la mixité. Un projet merveilleux qui amène Fabian et son épouse à appréhender les choses avec plus de recul et de sérénité.

Hockey2gether Uccle
Sport2gether @ Uccle Sport
Sport2gether8
Sport2gether @ Uccle Sport

Une reconnaissance et une confiance en la vie

Je pense très sincèrement que l’on ne peut que s’imaginer sans jamais toucher du doigt ce que ressentent les parents que la vie a propulsés sur un “chemin parallèle”, comme le dit très joliment Fabian. Être parent d’un enfant moins valide vous fait voir la vie différemment et s’il y a une chose que Fabian Gillard et son épouse Cécile retirent de l’expérience sport2gether, c’est une foi dans la vie. Savoir qu’il y a des personnes – de belles personnes – qui sont là, prêtes à aider leur apporte énormément de réconfort. Même si Fabian, comme il le dit, doit toujours le voir pour le croire, un jour il intégrera totalement cette donnée. Oui, on peut se détendre. D’autres sont là pour prendre la relève, sans rien attendre en retour. 

Il y a pas mal de jeunes qui gravitent autour de ce projet et qui prennent leurs responsabilités fort à coeur. Ça fait du bien aussi de voir ça !

Sport2gether1
Sport2gether @ Uccle Sport

Un bel impact positif sur notre société

Vous l’aurez compris sans peine, cet épisode était très particulier. Bouleversant par moments où Fabian et moi avons eu les larmes aux yeux, mais sans jamais tomber dans le pathos. Il y a chez ce grand gaillard (XL quand même le polo) de 43 ans maintenant, une pudeur et une sagesse qui m’ont impressionné.

Je le dis très ouvertement, je fais partie de ces personnes qui ne sont pas à l’aise avec les personnes porteuses de handicaps. Je me suis parfois posé la question du pourquoi. Et Fabian m’a amené, avec son histoire et son implication dans son projet, une réponse toute simple, mais néanmoins évidente. Rien n’est fait pour que les valides et les moins valides se rencontrent. Et c’est toujours de la rencontre avec l’autre dans un cadre bienveillant, si possible, que naissent la compréhension et l’intégration de cette différence. Elle n’est pas problématique, elle n’est que différente… 

Le projet que porte Fabian Gillard avec le soutien de son épouse et la participation de toutes les personnes qui y sont impliquées a un impact résolument positif sur la société !  

Nous lui sommes reconnaissants, chez RSPCT, de contribuer de cette manière à une société plus belle… tout simplement.  

Dans le dernier paragraphe de l’article, vous en apprendrez plus sur les moyens qui vous sont offerts pour aider cette belle initiative. Car, rappelons-le, Sport2gether ne bénéficie d’aucun subside. Ce que nous trouvons parfaitement scandaleux quand on voit les sommes astronomiques qui sont parfois allouées à des ASBL fumeuses. Ne faisant pas de politique chez RSPCT nous en resterons là. Mais nous vous exhortons à prendre contact pour aider ce beau projet. 

Sport2gether25
Sport2gether @ Uccle Sport

Les inspirations de Fabian Gillard

Quand on demande à Fabian les personnes qui l’inspirent au quotidien ou qui l’ont inspiré, il ne peut s’empêcher de citer Etienne Bocken. Et ce, our les raisons que nous avons déjà citées plus haut. 

Il cite bien évidemment aussi ses deux fils. Mano d’abord pour la joie de vivre qu’il met dans ce qu’il entreprend alors que des personnes plus valides se prennent la tête ou râlent pour moins que ça. En effet, le hockey est un sport exigeant et Mano y arrive et avec le sourire en plus.

Eliot, ensuite, parce que depuis ses trois ans ce petit gars côtoie des enfants porteurs de handicaps divers et accueille de manière bienveillante tout un chacun. Et c’est vrai, comme le dit Fabian, que ça n’est pas la qualité première des enfants que d’être accueillants vis-à-vis de la différence en général. 

Enfin, dans le registre musical, car Fabian nourrit la passion de la musique qu’il pratique également en tant que bassiste, il nous donne le nom de Marcus Miller. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce bassiste qui fut celui qui accompagna Miles Davis a décidé de manière consciente d’aider d’autres musiciens. En effet, il n’oublie pas d’où il vient et la chance qu’il a eu d’être propulsé aux côtés de Miles Davis. Il aide donc de plus jeunes à percer en leur offrant de jouer avec lui. Cette fameuse notion de “Give Back”.

Et puis bien sûr son épouse sans laquelle il ne pourrait accomplir grand chose comme il aime à le rappeler. S’il est la cheville ouvrière du projet, c’est auprès de Cécile, sa femme qu’il puise son inspiration et sa force !

Les livres qu’il recommande

Fabian, outre “Les 4 accords toltèques” de Miguel Ruiz nous recommande la lecture d’un livre écrit par Bertrand Piccard. Et ce livre en question s’intitule : “Changer d’altitude”. Il trouve même que ce scientifique explorateur aurait toute sa place dans ce podcast. L’appel est donc lancé. 😉

Il recommande ce livre pour les mêmes raisons que dans un épisode précédent Veronica Rocha avait choisi la fameuse phrase de Mark Twain comme citation. “Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !” 

Tenter l’impossible. Le tour du monde avec un avion uniquement alimenté par l’énergie solaire ! Sauf qu’ici, dans le cas de Bertrand Piccard, on le lui avait bien dit que c’était impossible… Sa persévérance et son courage ont bien montré aux oiseaux de mauvais augure qu’ils se trompaient !

La citation

“Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir”  

Sénèque

Quand Fabian discute avec son épouse sur le choix d’une citation, cette dernière lui montre bien que chercher la facilité n’est pas une option. Il pense d’abord à la fameuse citation de Gandhi : “Soyez le changement que vous voulez pour le monde”. Et c’est à mon sens une très belle citation. Qui, de plus, colle très bien à Fabian Gillard et son épouse qui l’épaule au quotidien dans ce projet. 

Mais, non, elle trouve cette phrase un peu bateau et lui suggère qu’il peut trouver bien mieux. Et, en effet, Fabian arrive avec cette citation qui nous explose à la figure ! Et c’est quand il nous explique ce point de vue partagé par les stoïciens que l’on se dit que Fabian Gillard aurait sans doute été le prof de droit qu’on aurait bien aimé avoir. Je ne sais pas pour vous, mais moi, je trouve qu’ils en ont de la chance à Tournai !

Comment aider Fabian Gillard et la structure Sport2gether ?

Ce beau projet peut vous donner envie de contribuer. Du moins, c’est ce que nous espérons. Alors, si vous voulez contribuer, vous pouvez faire les choses suivantes :

  • Acheter du matériel pour les enfants (sticks, balles, chasubles ou autres bons cadeaux)
  • Donner une tente de 4 places minimum si vous avez ça. En effet, pour leur stage résidentiel, la structure est à la recherche de tentes.

Vous pouvez sponsoriser le projet et, ça vient d’être discuté, votre bannière sera mise en évidence au bord du fameux grand terrain 😉 et les fonds alloués totalement à ce projet. Il suffit de le préciser. (Contactez Fabian Gillard à cette adresse   )

Écoutez cet épisode sur votre plate-forme préférée :

Liens et référence :

Notez cet épisode :

Yasr

Contactez RSPCT

Pour nous contacter, le meilleur moyen est d’utiliser les réseaux sociaux (liens en bas de cette page). Si vous avez aimé cet épisode, partagez le (à deux personnes) et laissez-nous une note (5 étoiles) sur Apple Podcast.

Retrouvez RSPCT sur les réseaux sociaux en suivant les liens suivants :

Un grand merci à Ruben pour l’habillage sonore du podcast. La musique vous plait ? Retrouvez le sur Soundcloud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.