Accueil > Blog > Zivia Lubetkin et le soulèvement du Ghetto de Varsovie

Zivia Lubetkin et le soulèvement du Ghetto de Varsovie

  • par
Zivia Lubetkin
Zivia Lubetkin

Il y a exactement 78 ans aujourd’hui, le 16 mai 1943, se terminait le soulèvement du Ghetto de Varsovie. Zivia Lubetkin, résistante juive polonaise, est une figure emblématique de cette insurrection qui fût l’un des principaux actes de résistance juive contre la Shoah.

Zivia Lubetkin est née le 9 novembre 1914 à Byten, alors située dans l’Empire Russe. Lorsque l’Allemagne Nazie, et ensuite l’Union Soviétique, envahissent la Pologne, elle fera le trajet depuis la zone sous occupation soviétique jusqu’à Varsovie. La ville est alors sous contrôle allemand, et Zivia souhaite y rejoindre la résistance. Membre du mouvement sioniste Dror, elle fonde l’Organisation juive de combat dans le Ghetto de Varsovie pour lutter contre les déportations nazies.

Le Ghetto de Varsovie

L’armée allemande débute l’invasion de la Pologne en septembre 1939 et entre dans Varsovie le 29 septembre. Les nazis commencent rapidement à y persécuter les juifs. Ils les obligent à porter un brassard avec une étoile de David, marquent les vitrines de leurs magasins, leur interdisent les voyages en train…

En Octobre 1940, les allemands ordonnent à tous les juifs de la ville de déménager dans une « zone d’épidémie » définie par le gouverneur du district. 380.000 personnes sont obligées de s’entasser dans la précipitation dans une zone de 3 km² située dans le quartier juif. C’est 10 fois la densité de population du reste de la ville, et les conditions deviennent vite insalubres. Le ghetto est ensuite fermé le 16 novembre 1940 par un mur d’enceinte surmonté de barbelés. Il n’existe qu’un seul lien avec l’extérieur, un tramway. Mais seuls les Polonais non-juifs peuvent l’utiliser. Les conditions de vie dans le ghetto sont inhumaines. Malgré les petits trafics avec l’extérieur qui s’organisent, les vivres et le combustible manquent rapidement. La faim et le froid, comme les épidémies de typhus et de tuberculose feront des milliers de victimes.

Déportation et Insurrection

Le 22 juillet, les nazis commencent leur travail d’extermination. En utilisant le prétexte de « repeuplement vers l’Est », entre 6.000 et 8.000 juifs sont déportés chaque jour vers le camp de la mort de Treblinka. C’est à la suite de ces rafles que l’Organisation juive de combat est créée dans le Ghetto de Varsovie. L’OJC est une organisation paramilitaire issue du regroupement de cinq organisations politiques juives (Hachomer Hatzair, le Parti ouvrier polonais, Dror, Poale Zion et le Bund) qui compte environ 500 membres au moment de sa création.

Zivia Lubetkin contribue à créer l’OJC et devient l’une de ses dirigeante, chargée des communications avec le côté aryen de la ville. Le 18 janvier 1943, l’OJC ainsi qu’une autre organisation résistante appelée l’Union militaire juive, décident de s’opposer par la force à une nouvelle vague de déportations. Mal armés, ils subissent de lourdes pertes, mais parviennent néanmoins à infliger suffisamment de dégâts aux soldats nazis pour mettre un terme aux opérations de déportation. La résistance prend alors le contrôle du Ghetto et commence la construction de postes fortifiés et de bunkers de fortune. Ils exécutent également les collaborateurs, notamment certains membres corrompus de la police juive du ghetto.

Juifs capturés dans le Ghetto de Varsovie (Auteur Inconnu)
Juifs capturés dans le Ghetto de Varsovie (Auteur Inconnu)

Soulèvement du Ghetto de Varsovie

Himmler, commandant en chef de la SS, donne alors l’ordre à son représentant en Pologne de détruire complétement le Ghetto s’il ne parvient pas à mettre fin à l’insurrection. Le 19 avril 1943, la police allemande et les forces SS entrent dans le Ghetto de Varsovie pour y poursuivre les déportations. l’intensité de la résistance surprend les Allemands, qui doivent se replier après avoir perdu 59 hommes et deux véhicules blindés. Leur plan initial consistant à reprendre le contrôle du Ghetto en trois jours est un échec total.

Les Allemands changent de tactique, et entreprennent de brûler chaque bâtiment du Ghetto. Ils font également exploser les caves et les égouts pour débusquer les juifs qui s’y cachent. Face à une telle destruction, la résistance ne peut rien faire. Quelques actes héroïques parviennent encore à ralentir les nazis, et il faudra quatre semaines à ceux-ci pour détruire entièrement le Ghetto. Le massacre se termine le 16 mai 1943, avec la destruction de la Grande synagogue de Varsovie, symbole de la liquidation totale du quartier juif. Au total, 13.000 juifs ont été tués lors du soulèvement du Ghetto, et la presque totalité des 50.000 survivants fut envoyés aux camps d’extermination de Treblinka et Majdanek.

Ruines du Ghetto de Varsovie
Ruines du Ghetto de Varsovie

Conséquences

Seulement 34 combattants survivent à la destruction du Ghetto de Varsovie. Parmi ceux-ci, Zivia Lubetkin parvient à s’enfuir par les égouts, à la tête d’un petit groupe de résistants. Elle rejoint la résistance polonaise et continue à lutter contre l’occupant allemand. Elle participe ensuite à l’insurrection de Varsovie en 1944, visant à libérer la ville des Allemands et rétablir l’Etat Polonais pour se protéger de l’avancée des troupes soviétiques.

En 1946, Zivia Lubetkin s’installe en Israël et épouse Yitzhak Zuckerman, un autre fondateur des OJC. Ils y construiront un kibboutz et le Musée des combattants du Ghetto. Elle meurt le 11 juillet 1978 à l’âge de 63 ans.

L’impact militaire de l’insurrection du Ghetto de Varsovie fut minime. Quelques centaines de combattants ont combattu une armée bien équipée, et l’issue du combat n’a jamais fait aucun doute. Il s’agissait de choisir entre la mort par déportation, ou la mort en luttant contre l’occupant. Mais l’impact psychologique, moral et historique fut capital. Comme le résume Izrael Chaim Wilner, l’un des soldats de l’OJC : « Nous ne voulons pas sauver notre vie. Personne ne sortira d’ici vivant. Nous voulons sauver la dignité humaine. »  

Grande synagogue de Varsovie, détruite le 16 mai 1943
Grande synagogue de Varsovie, détruite le 16 mai 1943

Notez cet article

Sélectionnez le nombre d'étoile pour voter :
[Total: 1 Average: 5]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.