Accueil > Blog > S01#19 Marie d’Huart – MyFairDiamond – Changer l’industrie du diamant

S01#19 Marie d’Huart – MyFairDiamond – Changer l’industrie du diamant

  • par

Dans ce dix-neuvième épisode, je reçois Marie d’Huart pour son initiative “My Fair Diamond“. Marie d’Huart fait un constat clair. 80% des bagues de fiançailles portent un diamant. Et s’ils sont éternels, ceux-ci n’en sont pas moins couverts de sang. On a tous entendu parler de “Blood Diamond“, mais cette définition ne suffit pas à exonérer la filière d’autres exactions au sein des mines. Il y a clairement des abus et des choses plus ou moins horribles qui s’y passent.

C’est donc en partant des accords de Kimberley et des 17 points d’amélioration possibles posés par les Nations Unies, Marie d’Huart a identifié les mines de diamant indépendantes comme point de départ pour l’amélioration qu’elle désire apporter à l’industrie du diamant. Elle a été sur place, en Sierra Leone, et est partie à la rencontre des personnes qui travaillent dans ces mines de diamant. C’est avec eux qu’elle a fixé des accords commerciaux dans la plus pure optique des modèles “fair trade » qui existent dans d’autres domaines. Une influactrice remarquable grâce à qui ces personnes vivent mieux et grâce à laquelle les diamants commercialisés sont “propres”. Un bel impact social en particulier et un bel impact positif en général.

Marie D’huart vous explique pourquoi elle cible les mines indépendantes

Extrait d’interview du podcast avec Marie d’Huart

On voit que tout est lié finalement pour avoir le maximum d’impact. On retrouve en plus de l’amélioration des conditions de travail dans les mines indépendantes, la volonté de conserver un savoir-faire à Anvers et, également, une inclusion le plus possible portée sur le talent et le mérite.

C’est ce qui crée la spécificité de MyFairDiamond.org dont vous retrouverez le lien en fin d’article.

my fair diamond visuel
Visuel MyFairDiamond.org (Marie d’Huart)

Marie d’Huart nous explique ce qu’est un “Blood Diamond”

Beaucoup de personnes ne savent pas spécialement que cette désignation existe. Pour certains, ils auront peut être vu le film avec Leonardo Di Caprio, mais pas vraiment plus.

Pour ceux qui connaissent, ils pensent que si le diamant acheté est certifié non “blood diamond”, alors c’est ok. Mais le fait que le diamant soit certifié non “blood diamond” ne répond qu’à une définition. Ça ne protège en rien les mineurs et le respects des droits humain le long de toute la filière. Marie d’Huart vous expliquera ça bien mieux que moi, et c’est ce que je vous propose d’écouter dans le court extrait qui suit.

Marie d’Huart nous explique ce qu’est un Blood Diamond… on reconnait bien la juriste qui sommeille en elle 😉

Conclusion

Bref, vous l’aurez compris, Marie d’Huart se bouge pour faire en sorte que la dignité humaine prévale aussi dans cette industrie pas toujours très claire qu’est celle du diamant. Les lignes bougent, et c’est grâce à elle. Nous souhaitons longue vie à MyFairDiamond. Merci Marie et à bientôt !

Écoutez cet épisode sur votre plate-forme préférée :

Liens et référence :

Notez cet épisode :

Sélectionnez le nombre d'étoile pour voter :
[Total: 0 Average: 0]

Contactez RSPCT

Pour nous contacter, le meilleur moyen est d’utiliser les réseaux sociaux (liens en bas de cette page). Si vous avez aimé cet épisode, partagez le (à deux personnes) et laissez-nous une note (5 étoiles) sur Apple Podcast.

Retrouvez RSPCT sur les réseaux sociaux en suivant les liens suivants :

Un grand merci à Ruben pour l’habillage sonore du podcast. La musique vous plait ? Retrouvez le sur Soundcloud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.