Accueil > Blog > Mariner 9: Il y a cinquante ans, en orbite autour de Mars

Mariner 9: Il y a cinquante ans, en orbite autour de Mars

  • par
Mariner 9

Il y a cinquante ans aujourd’hui, le 30 mai 1971, la sonde Mariner 9 décollait de Cap Canaveral en direction de Mars. Six mois plus tard, elle sera le premier objet construit par l’homme à orbiter autour d’une autre planète.

Le programme Mariner

Entre 1962 et 1973, la NASA lance un programme de 10 missions destinées à explorer les planètes du système solaire inférieur, Mars, Vénus et Mercure. L’objectif du programme est double. D’une part fournir de précieuses informations sur les planètes visitées, photographies, cartographie, composition atmosphérique, mesure du champ magnétique… Et bien entendu aussi pour montrer la supériorité américaine en atteignant tous ces objectifs avant les Russes.

Sur les dix missions, trois sont perdues peu de temps après le décollage à cause d’incidents techniques. Les sept autres sont des succès, ce qui représente un taux de réussite remarquable pour l’époque. Toutes les sondes Mariner sont lancées par une fusée Atlas, dérivée du missile SM-65 Atlas, le premier missile balistique intercontinental développé par les Américains en 1957. Le programme Mercury, qui a notamment permis à Alan Shepard de devenir le premier américain à atteindre l’espace le 5 mai 1961 et à John Glenn de devenir le premier américain à effectuer un vol orbital le 20 février 1962 utilisait déjà le même lanceur Atlas.

Décollage de Mariner 9 sur sa fusée Atlas-Centaur
Décollage de Mariner 9 sur sa fusée Atlas-Centaur

Les 10 missions Mariner

Mariner 1 est détruite quelques minutes après le décollage, mais Mariner 2 devient la première sonde à survoler une autre planète, en atteignant Vénus le 14 décembre 1962.

Mariner 3 est également un échec, mais Mariner 4 est la première sonde à survoler Mars le 15 juillet 1965 et renvoie vers la Terre les premières images d’une autre planète prise depuis l’espace.

Mariner 5 survole également Vénus, avec un complément d’outils de mesure, et collabore avec la sonde russe Venera 4, posée sur la surface de la planète. L’analyse conjointe des données des deux missions par le Committee on Space Research (COSPAR) constitue un bel exemple de coopération internationale en pleine guerre froide.

Mariner 6 et 7 survolent Mars et envoient de nouvelles photos, ainsi qu’une analyse de l’atmosphère.

Mariner 8 termine sa brève existence dans l’océan Atlantique quelques minutes après le décollage, et reste à ce jour la dernière sonde planétaire américaine perdue en raison d’une défaillance du lanceur.

Mariner 10 est la première sonde à survoler Mercure le 24 Mars 1975. C’est également la première sonde à utiliser l’assistance gravitationnelle d’une planète pour en atteindre une autre, en survolant Vénus le 5 février 1974. C’est également la dernière mission Mariner. Mariner 11 et 12 deviendront en effet Voyager 1 et 2 lors de leur lancement en direction des géantes gazeuses Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune…

Valles Marineris, nommée ainsi en hommage à Mariner 9
Valles Marineris

Mariner 9

Mais la mission qui nous intéresse tout particulièrement aujourd’hui en ce jour d’anniversaire est bien Mariner 9. Lancée le 30 Mai 1971 depuis la base de Cap Canaveral, Mariner 9 met un peu plus de cinq mois pour atteindre la planète Mars et arrive le 14 Novembre de la même année. En utilisant ses rétrofusées, la sonde se met en orbite autour de Mars. C’est la première fois qu’un satellite artificiel orbite autour d’une autre planète que la terre. Mariner 9 n’a battu ses rivales soviétiques que de quelques jours, les sondes russes Mars 2 et Mars 3 la rejoignant en effet en orbite le 27 novembre et le 2 décembre. Par contre celles-ci sont dotées d’un module atterrisseur, et l’atterrisseur de mars 3 devient le premier engin de fabrication humaine à se poser en douceur sur la surface martienne.

Une énorme tempête de poussière cache alors la surface de Mars aux yeux de la sonde, et seuls quelques sommets de volcans sont visibles. Il faut attendre plusieurs mois pour que la sonde puisse vraiment commencer son travail et envoie un total de 7,329 photos en 12 mois, couvrant 85% de la surface de la planète rouge. Ces images uniques permettent de découvrir de nombreux détails de la surface martienne, notamment un important système de canyons de plus de 4000 kilometres de long, que l’on appellera Valles Marineris en hommage à la sonde Mariner 9.  

Olympus Mons
Le volcan Olympus Mons

L’influence Positive

Les images obtenues permettent de développer considérablement la connaissance de notre plus proche voisine, et serviront de base aux missions Viking qui suivront quelques années plus tard. Le succès de Mariner 9 a provoqué un engouement considérable pour la planète rouge, qui ne faiblit pas à ce jour. Les trois missions arrivées sur Mars en février 2021, “Hope” des Emirats, “Tianwen” la chinoise et le rover “Perseverance” américain ainsi que son petit hélicoptère “Ingenuity” en sont les dignes héritières.

Ce n’est donc pas un influacteur que nous avons voulu mettre à l’honneur aujourd’hui, car le programme Mariner est bien le résultat d’un travail d’équipe considérable. Nous voulons rendre hommage à ces milliers d’hommes et de femmes qui travaillent jour et nuit, aussi bien à la NASA que dans d’autres agences aux quatre coins du monde, mais aussi dans les sociétés privées, chez Space X, Blue Origin ou Virgin Galactic. Ils nous font rêver, et nous prouvent jour après jour que l’humanité est capable d’accomplir des prouesses exceptionnelles. Il suffit de le vouloir, et de décider d’agir…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.